Le plan

 

Les découvertes scientifiques issues d’une grande variété de disciplines constituent le fondement spirituel sur lequel un grand projet devient concevable et donc également réalisable :

Nous, les humains, pouvons en un temps relativement court, transformer la Terre en un paradis ; Une planète où il n’y aura ni peur, ni violence.

Nous savons à quel point cela peut sembler incroyable. Et pourtant, c’est réaliste. Nous le disons sans fermer les yeux sur ce qui se passe actuellement sur cette terre : la surexploitation de la nature et de la terre, la menace d’un effondrement du climat, les guerres et les mensonges qui rendent tout cela possible, le sort des réfugiés et des personnes qui se noient.

Nous pouvons atteindre l’objectif d’une terre non violente – si nous le voulons et y offrons toute notre force. C’est le plan.

La vision

Tout plan de qualité est précédé d’une vision solide. Nous avons besoin d’une telle vision, afin de ne pas se laisser décourager par l’horreur des images actuelles de guerres et de destins brisés.

Une vision est une perspective réaliste

… pas juste un beau rêve. Elle existe objectivement, bien que de manière latente, dans la « Théorie de l’ordre implicite“ (de David Bohm), la « Chronique de l’Akasha“ (de Rudolf Steiner), « Le phénomène humain, Chapitre 2: Le dedans des choses“ (de Teilhard de Chardin) et « La matrice sacrée“ (de Dieter Duhm). Plus la vision est claire, plus rapidement elle se manifestera.

Pouvons-nous imaginer une terre, où il n’y a plus de violence et plus de peur ? – Ou pour commencer : Pouvons-nous imaginer une ville, un village, une communauté de vie sans violence, sans méfiance, sans vengeance, sans jalousie et sans peur ? Pouvons-nous imaginer vivre en toute confiance ? Savons-nous pourquoi une société basée sur la confiance est plus viable qu’une société basée sur la guerre ? Et au final la vaincra ?

Le plan est de visualiser un avenir non violent et de concrétiser ce modèle dans divers endroits du monde.

Afin que ces modèles aient un impact mondial, il est nécessaire d’obtenir une connaissance profonde de l’être humain, du monde et de ce que nous appelons « la réalité ».

La théorie

Le plan n’est pas une simple recette pratique. Il résulte d’une logique que nous appelons: la logique du vivant. Nous apprenons à la comprendre et à construire notre plan en fonction de cette logique, non en nous concentrons sur des détails mais sur une vision d’ensemble. Le tout devient visible lorsque nous assemblons les divers fragments de notre monde en une image unifiée et sans contradictions – une théorie. Une grande variété de disciplines scientifiques modernes, de l’érotique à l’art, à la religion et aux connaissances intuitives et indigènes, sont misent en concordance dans ce tableau.

Voici quelques pistes de réflexion sur cette théorie :

  • L’homme et sa guérison
  • L’unité de la vie et de tout ce qui existe
  • L’information; la « substance primaire » de la matière
  • La puissance d’une idée dont le temps est venu
  • La vie; le grand allié/li>

L’âme

Une vision est efficace lorsqu’elle touche aussi notre cœur. C’est pourquoi nous aimerions faire une pause et vous jouer la chanson « Moonrider ». Les paroles sont inspirées du récit d’Eugene A. Cernan (USA), commandant d’Apollo 17, un des hommes qui a marché sur la lune. La chanson est chantée par Charly Rainer Ehrenpreis, physicien et co-fondateur de la communauté futuriste « Tamera », basée au Portugal.

Moon Rider – Les paroles (en anglais)

Moon Rider
Eugene A. Cernan (USA)

The painter tries to paint it
The poet tries to say it
The philosopher tries to convey the meaning to your mind.
But here I am – a quarter million miles away
One human being – one human seeing it for the first time.

I can see the white of snow-capped mountains
The blues and turquoise of the oceans blend.
Australia and Asia coming round the corner
And I can’t tell where one country starts and the other one ends.
The sun is setting on the Pacific
They’re just getting up in Rome.
I don’t see the lights of my city
All I can see is home.

I saw the world without any borders
Without any fighting without any fear
So Captain give the order
We’re going to cross the next frontier.

I know this view won’t last forever
Soon I’ll be back to reality.
But isn’t it the way we perceive things
That makes them what they will be?

I see the world without any borders
Without any fighting without any fear
So Captain give the order
We’re going to cross the next frontier

 

 

L’itinéraire

Comment pouvons-nous soutenir la manifestation de cette vision dans le monde entier ? Comment réaliser cet objectif ?

Nous, les humains, ne pouvons atteindre ce but qu’en entrant en résonance avec un processus mondial, en quelque sorte, en coopération avec les « forces universelles ». C’est moins mystérieux qu’il n’y paraît. Ce processus est en similaire à celui qui permet de faire vibrer une tour. Lorsque l’on trouve la fréquence naturelle de la tour, celle-ci capte la vibration initiale et l’amplifie. Il n’est plus possible d’influencer ou d’arrêter ces vibrations. De même, nous pouvons stimuler les forces universelles; qui sont aussi réelles qu’une tour.

Trois étapes sont envisageables pour déclencher la vibration initiale :

Le plan doit prendre sa place dans le débat public

Premièrement : Le plan, la vision d’une terre libre et d’un être humain libre, doit prendre sa place dans le débat public, et en conséquence dans la conscience mondiale.

Construire des modèles pour un nouveau système

Deuxièmement Seul un autre système est capable de remplacer le précédent. Pour ce faire, le nouveau système doit tout d’abord être visualisé par notre œil spirituel, et ensuite, établi dans certains endroits avec toute sa nécessaire complexité. À ces endroits, les informations et les énergies, qui en entrant en collision provoquent violence et chaos, seront élevées à un niveau supérieur, de sorte qu’elles puissent devenir compatibles entre elles. En ce faisant, de nouveaux points de convergence pour la vie seront créés. Ces lieux agissent comme des leviers de commutation, ou une activation de points d’acupuncture sur l’organisme global que forment l’humanité et la terre.

Construire un "groupe cohérent"

Troisièmement : Le nouveau système nécessite la formation d’un « groupe cohérent ». Un regroupement de personnes, que nous considérons comme les représentants d’une prochaine étape dans l’évolution de la vie sur notre terre. Comparable au processus qui a regroupé les atomes en molécules ou les organismes unicellulaires en organismes multicellulaires, il y a bien longtemps. Dans un groupe cohérent, le traumatisme collectif est résolu, la confiance primordiale entre les personnes est restaurée et, en particulier, la confiance primordiale entre les sexes. Tout cela nécessite une compréhension profonde et sensible de l’amour, de la religion, des relations amoureuses et de la sexualité. C’est dans ces domaines que se trouve la la plus profonde blessure de l’humanité. Cette plaie doit guérir afin que la confiance puisse à nouveau émerger. Par cette guérison, le cycle millénaire de la victime et du persécuteur se brise. Une communauté tribale moderne se forme. Celle-ci ne peut plus être divisée par le monde extérieur ou se retourner contre d’autres. Elle a appris à résoudre ses conflits sans violence. Dès que de tels premiers groupes finaliseront le nouveau système, son évolution se répandra, comme toutes les évolutions l’ont déjà fait et ont fini par l’emporter : avec la puissance d’une idée, dont l’heure est venue.

Le processus mondial ainsi engagé ne pourra plus être stoppé.

Nous n’avons pas besoin d’armes pour cela, ni de missionnaires, ni de majorité. Notre résolution suffit pour construire ce nouveau système de confiance dans plusieurs centres répartis autour du monde, ou pour soutenir leur construction, depuis nos lieux respectifs, avec toute notre force, nos moyens et notre connaissance.

Les initiateurs

La vision d’une terre non violente n’est pas l’idée d’une seule personne, mais un but immanent à la création. Elle rayonne aujourd’hui dans de nombreux endroits, partout dans le monde.

À maintes reprises, des personnes ont consacré leur vie à cet objectif. En ce qui nous concerne, le travail de Dieter Duhm, en particulier, est remarquable. Il a tellement approfondit sa vision d’un avenir non-violent qu’un concept pour sa réalisation globale pourrait découler de cette exploration. Sa « théorie politique » est en partie inspirée des pré-socratiques et des pionniers socialistes, de scientifiques et d’inventeurs, de Karl Marx et Wilhelm Reich à Peace Pilgrim, la « mère » d’Auroville, et bien d’autres encore. Leurs travaux constituent le fondement du plan.

Le livre

La publication du livre « Le Plan », est prévue pour printemps 2021. Il sera tout d’abord publié en allemand.

D’ici là, nous vous recommandons le livre de Dieter Duhm : Terra Nova. Révolution globale et guérison de l’amour.

Vous pouvez passer votre commande ici.